top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAudrey Chevalier

Hécate : de l'instinct des femmes sauvages

En des temps matriarcaux, Hécate était, entre autres, associée à la lune décroissante. En astrologie, sa présence est subliminale mais elle fait référence à Lilith, la lune noire.

Lorsque nous nous confrontons aux forces de Lilith, Hécate n'est jamais loin. Elle est ce carrefour qui nous laisse présager que nous sommes à l'aube d'une profonde transformation intérieure mais que le choix nous appartient de l'accepter.


Chez la femme, cela correspond à un contact plus profond avec l'Éros, ce qui la rendra beaucoup plus instinctive. En opposition à la douceur que j'évoquais dans un précédent post, rencontrer Hécate signifie que nous nous révélons à la chasseresse en soi. Ce contact intime, bien loin des fantasmes enfantins de la sorcière sensible que le XXI ème siècle tend à dépeindre, consiste à se confronter à une force qu'il est bien difficile de nommer.

Comme je le disais plus haut, contacter Hécate orientera la femme dans les dimensions les plus instinctives de son être, entre vivre et mourir. Aussi, le choix de Hécate consiste à élever sa nature animale à l'état de conscience sans la brider totalement. Dans le cas contraire, les forces instinctives orientent la femme vers ses parts animales où seule la destruction du sexe opposé comptera.


Hécate est aussi présente dans l'inconscient masculin et si l'anima domine, s'il ne maitrise pas ses passions, si ses amours sont immatures, la déesse signifie pour lui, perdre sa virilité. Tantôt vieille femme les entrainant dans la tombe, tantôt chasseuse qui les confrontera, Hécate est le plus souvent projetée sur une femme qui les portera au conflit et au doute. S'ils ne prennent pas soin de retirer leurs projections et leur peur inconsciente du rejet, la tentation de dominer et d'érotiser d'autant plus la femme sera leur lot. Par conséquent, ils se présentent tels des initiés qui éveillent la femme à elle-même oubliant que leur rôle est avant tout de reconnaître la nature en elle. Aussi, remémorons-nous Hypathie qui tendait un linge imbibé du sang de ses règles à ses prétendants renvoyant en quoi la femme détient en son sein les secrets de la nature, des forces de jour et de nuit.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page