Rechercher
  • Audrey Chevalier

Pleine Lune en Scorpion : l'amour impersonnel des âmes jumelles

En astrologie, nous avons tendance à associer la Balance à la rencontre avec l'autre. Cela est vrai bien sûr mais nous oublions que le Scorpion, est le signe où la mort de l'ego est attendue pour fusionner avec le Bien-Aimé ou l'Épouse Cosmique et par extension, avec le collectif. Ainsi, et contrairement à la Balance qui tend à se tourner vers l'autre tout en conservant un équilibre personnel (ce qui n'est pas toujours choses aisée), le Scorpion entraîne les individus dans ses profondeurs afin qu'il se laisse pénétrer par l'Esprit.


L'authenticité du Scorpion

Lors de la Nouvelle Lune, nous avions évoqué la présence de cette tristesse latente qui pousse un certain nombre d'entre nous au coeur de la décompensation et toute l'importance de longer les souterrains de Hadès. Maintenant que l'énergie Scorpion est invoquée, nous ne pouvons plus reculer et ici le confort émotionnel tant recherché par l'ego, n'a plus réellement sa place. En effet, cette Pleine Lune en Scorpion et en carré à Saturne, nous invite à saisir toute l'importance de notre responsabilité karmique mais aussi du travail effectué jusque là. En outre, nous ne pouvons tergiverser avec le Scorpion dont la quête est l'authenticité pure et lorsque que la Lune présente un carré à Saturne, nous pouvons observer toutes les fois où nous avons été lâches avec nous-mêmes ou lorsque nous avons trouvé des petits arrangements pour ne pas voir. L'autre aspect d'une telle dynamique astrale repose sur une certaine incohérence : celle de se croire plus fort ou plus détaché parce que plus rien ne nous atteint. Or cette Pleine Lune prétend tout l'inverse et nous rappelle que c'est aussi au coeur même de la vulnérabilité émotionnelle que l'on trouve notre réel Salut. Ainsi, l'évitement tel que Saturne en Verseau nous le suggère, nous maintiendra non seulement dans un esclavage au confort factice, mais nous n'aurons aussi aucune chance d'entrer en contact avec les parts les plus intimes et profondes de soi. Par conséquent, toute forme de recherches ou de connaissances purement intellectuelles ne permettront pas d'expérimenter le véritable Amour et l'intimité.


L'Amour impersonnel des âmes jumelles

De même, cette Pleine Lune en opposition à Vénus, viendra nous chercher au coeur de la relation amoureuse par exemple où rencontrer l'Autre par-delà les apparences et la symbiose, s'avèrent être l'étape indispensable. Cela est d'autant plus vrai chez les âmes jumelles ou tout du moins pour celles qui restent fidèles à l'image de l'Autre et de la relation au point parfois d'avoir toutes les peines du monde à laisser entrer le futur dans leurs existences. L'agitation émotionnelle et les grands remous intérieurs sont souvent le lot de ces âmes reliées par un Amour qui transcende l'état amoureux tant recherché par les Hommes de façon générale. D'ailleurs, la relation d'âmes jumelles est souvent confondue avec ces mêmes états car nous omettons un fait important que cette Pleine Lune tend à rappeler : tomber amoureux est une chose, mais aimer exige de la volonté et une véritable responsabilité. En effet, la relation d'âmes jumelles est encore abordée dans sa dimension exclusive, romantique et bien malheureusement sclérosante alors que cette conjoncture astrale et l'opposition de la Lune à Vénus et Uranus, nous rappellent que cet Amour est justement plus large que la rencontre seule de deux âmes. Bien au contraire, il invite à voir le monde sous un angle différent mais au-delà de ça, il incite à embrasser le collectif d'un Amour impersonnel et de l'aimer y compris dans ses vicissitudes. De même, l'opposition de la Lune à Uranus peut engendrer un phénomène dit de "switch" qui contrairement aux apparences, n'est pas propre aux âmes jumelles seules. Par conséquent, cette aspect astrologique est fort intéressant car il permettra à celui ou celle qui se sent prêt (e) et qui aura gagner en connaissance de lui-même, de se mettre dans les chaussures de l'autre, de mieux cerner son intimité et ses besoins profonds, là où nous avions fait preuve de projections par le passé. Par ailleurs, la quête d'un savoir intellectualisant qui consiste à percer le secret de l'Autre ou de la relation plus qu'à réellement aimer par le truchement de l'expérience, est évidemment banni d'une telle configuration car c'est là une manière inconsciente de fuir la transcendance. Ainsi, et outre la sollicitude tant attendue dans une relation d'âmes, Saturne en quasi apex de l'opposition Lune-Uranus nous suggère de renoncer à l'Autre tant que celui-ci devra correspondre en tous points à l'idée que l'on se fait de lui ou d'elle ou de la relation en elle-même.


Aimer est une affaire de responsabilité, de volonté mais aussi d'authenticité et de cela, le Scorpion et Saturne se chargent de nous le rappeler. Mais pour parvenir à cette dimension de l'Amour Sacré, les Hommes doivent se dégager de toute forme d'emprise ou d'une quête de connaissance qui vise à percer le secret d'une relation d'âmes beaucoup plus qu'à l'expérimenter. Ainsi, Saturne invite au choix : celui d'aimer certes, mais aussi et surtout celui de le vouloir.





172 vues0 commentaire