top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAudrey Chevalier

Vénus-Sagittaire : l'adultère d'Aphrodite

C'est en Sagittaire que Piobb associe l'adultère d'Aphrodite avec Arès. Mal mariée, la déesse est en quête de plaisir et de satisfaction. Il est donc à noter que si le Scorpion fait état de notre sexualité, le Sagittaire, par cette liaison, a aussi son mot à dire.


Par conséquent, il nous invite à la quête de sens et ainsi, comme tout signe de feu, fait pressentir l'élan vital, le désir de vivre. Il est également représenté par un Centaure qui oblige tout autant à nous confronter à nos parts animales que nos dimensions célestes.


À ce stade du zodiaque, Vénus confond la quête de sens avec le plaisir des sens. En effet, le Sagittaire entend l'appel de Dionysos et l'ivresse de l'âme amoureuse en Poissons, mais tant qu'il jouit simplement de satisfactions passagères qu'il confond allègrement avec la joie véritable ou le grand amour ; les seuls plaisirs de la chair auquel il s'identifie, l'éloignent du sens profond de la vie.


En cela, Aphrodite, malheureuse dans son mariage, n'est pas amoureuse d'Arès, elle jouit seulement. Et, bien que le destin de la déesse soit de conformer les Hommes et les dieux à ses lois, elle demeure étrangère à elle-même. L'amour est sa quête mais elle ne peut que le pressentir, l'idéaliser même. L'expérience concrète lui fait défaut et de fait, l'Autre et ses codes lui échappent. C'est souvent là que le bât blesse dans ce signe.


Par ailleurs, le Sagittaire forme un quinconce aux deux signes lunaires que sont le Taureau et le Cancer. En cela, il a un devoir de purification qui lui permettra d'aboutir à l'intimité, ce dont il redoute le plus. Alors il demeure sur le seuil préférant se réfugier dans un idéal affectif ou amical plutôt que de pressentir ce qui est à l'oeuvre. Il est de ceux qui gardent "les yeux ouverts" quand ils font l'amour et ce, afin de contrôler les vagues d'un coeur qui se veut aimant.


Pourtant, Vénus-Sagittaire, c'est justement fermer les yeux non pas par désir de contrôle émotionnel, mais pour se perdre à l'intensité de l'acte charnel et de fait, laisser libre court aux flots de la vie. Il est à noter que l'orgasme n'a rien à voir à l'affaire car par l'abandon le plus total, c'est le Ciel qui se révèle à elle...



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page