Rechercher
  • Audrey Chevalier

Nouvelle Lune en Taureau : les liens du sang

Cette Nouvelle Lune avec l'Ascendant en Scorpion, qui forme un sextile croissant à Neptune et une conjonction à la Licorne et à Lilith, évoque une toute puissance féminine que l'on pourrait presque associer à la Shakti, Déesse de la Nature Créatrice. Mais la Shakti désigne aussi le pouvoir et la force dont le Taureau, dans le zodiaque, en est le porte-flambeau et dont il trouve la source, dans les profondeurs de sa conscience.


Les liens du sang

Le pouvoir du Taureau prend sa source dans les profondeurs de la psyché mais aussi de ses racines intérieures. Si le Bélier insuffle la pulsion de vie, c'est bien le Taureau qui trouve en lui les ressources et la force pour que la graine en chacun de soi, commence à germer. Ici, et lors de cette Nouvelle Lune, vivre et gagner en puissance, est à l'ordre du jour, surtout après ces longs mois d'épuisement. Cependant, les dernières lunaisons nous rappelaient l'importance de se détacher du sein maternel ou du Veau d'Or comme seul aspect nourricier et de prendre le risque de la rupture pour aller quérir le Miel de la Vie. Comme dans un ultime sursaut, cette Nouvelle Lune en conjonction aux Lunes Noires vient nous rappeler l'enfermement de tout cet univers connu et auquel nous appartenons mais dont le pourrissement actuel ne permet plus la germination de la graine. Ainsi, de nouveaux objectifs ou le désir de vivre autrement qui vient puiser sa source dans l'instinct de survie, peuvent se faire ressentir. En outre, et pour les quelques âmes qui travaillent à la réconciliation de leurs mémoires transgénérationelles et familiales, la période peut leur démontrer les limites des liens d'attachement et de possession qui au lieu de les alimenter, les dépouillent de toutes ressources intérieures.


Les horizons de Neptune

Le sextile croissant de la Nouvelle Lune à Neptune est ici, une véritable force. D'abord, il est urgent de sortir de cette croyance qu'un sextile est forcément facteur d'harmonie. En effet, le sextile peut apporter une facilité mais à condition que nous relâchions les croyances et autres informations qui ne permettent pas l'évolution. Ainsi, Neptune invite la Lune en Taureau à dissoudre toutes les possessions comme les mémoires transgénérationnelles, les peurs ou les ancres qui retiennent le pèlerin en quête de changement. Aussi, il serait facile de les mettre en sourdine avec la présence des Lunes Noires et de s'en couper pour ne plus ressentir ; mais l'Ascendant en Scorpion nous rappelle que se dissocier est inutile car seule la capacité à rendre productives ses mêmes mémoires en leur donnant du sens par exemple, permettra au pélerin d'aborder la vie sous un autre angle voire d'être le co-créateur d'un monde nouveau. Par ailleurs, la présence de Neptune en maison 4 et en sextile à la Lune transcende toutes notions qui feraient référence à l'appartenance familiale et/ou nationale. C'est donc voguer sur les eaux océaniques éternelles et sans réel port d'attache. Ici, le pèlerin se défait de tout ce qui l'identifie aux liens du sang pour sortir de la dimension claniste de la Lune. Cela peut être tout aussi approprié pour les âmes jumelles qui auraient vécu la séparation dernièrement ou qui auraient toutes les peines du monde à s'en remettre. En effet, Neptune suggère une expérience profonde et idéale pour ces âmes dont le coeur a touché l'Amour, que de vivre le lien dans sa dimension invisible et de partager cet Amour avec d'autres âmes en quête elles aussi, peut-être inconsciemment, d'une expérience plus grande du coeur. En outre, Neptune invite chacun d'entre nous à dissoudre toutes les frontières des différences, absorber et dégrader tout ce qui limite les échanges de l'esprit.


Toutes les planètes transsaturniennes telles qu'Uranus, Neptune et Pluton sont des incitations à voir plus grand et plus loin. Lorsqu'elles rentrent en contact avec des astres plus intimes comme la Lune dans ce cas de figure, il est toujours question d'un élargissement profond. Sans doute, le moment est-il venu d'accepter de lâcher le monde connu sans le renier, car cela serait contre-productif, pour enfin rejoindre les oasis de la Terre Promise.




89 vues0 commentaire