Rechercher
  • Audrey Chevalier

Pleine Lune en Capricorne : la volonté de l'esprit

Il est de coutume d'associer le Capricorne à une dimension taciturne et sévère. Cependant le Capricorne est un signe prodigieux. Il est représenté par un bouc à queue de poisson mais en astrologie ésotérique et initiatique, c'est aussi la licorne qui le symbolise (à ne pas confondre avec la lune noire moyenne qui, cependant, maîtrise le Capricorne). Par le truchement de sa corne unique et frontale, elle relie d'autres bêtes à cornes comme le Bélier et le Taureau. Le premier renvoie à la volonté de s'incarner dans les mondes terrestres quand le second construit la forme. La Licorne, quant à elle, déploie sa corne vers les mondes supérieurs. Le Capricorne est relié à Anubis et la croix ansée (Ankh), la vie éternelle...


La conscience de soi

S'il y a bien un signe dans lequel la Lune ne se sent guère à sa place, il s'agit bien du Capricorne. Là où elle recherche réconfort et douceur en Cancer mais aussi l'incarnation bassement matérielle, elle se heurte à la volonté de grandeur du Capricorne. Aussi, il faut là comprendre une chose : comme il a été explicité à de maintes reprises, la Lune - appartenant au Tessaracosmos - est en voie d'accouchement. Pour faire se peut, elle utilise la vie organique sur Terre à savoir : les bactéries, les virus, les minéraux, les végétaux, les animaux et... les hommes. C'est pourquoi, et ce depuis quelques temps, les cycles lunaires sont extrêmement puissants voire éreintants. Or, notre humanité ne sait faire écran face à la "vampirisation" de la Lune car elle est très peu consciente de ce qui se trame dans les différents cosmos, ensuite parce qu'elle ne possède guère de maîtrise d'elle-même. Cependant, la Pleine Lune en Capricorne détient un message que certains qualifieraient d'austère (et ils n'ont pas totalement tort) mais elle est surtout synonyme d'efforts. Mais de quoi parlons-nous exactement ? Si la Nouvelle Lune en Cancer invitait à un temps pour soi et de conscience de ses besoins profonds, la Pleine Lune en Capricorne et en maison 6 va inciter les Hommes à porter ces mêmes besoins au monde. Il va donc être question de faire le tri et d'analyser sa propre situation avec un réel discernement afin de gagner en grandeur. Visiter les énergies du Capricorne, c'est comme monter au grenier et contempler les souvenirs et les objets accumulés dans le temps et qui désormais ne nous servent plus ou alors, dans le cas contraire, nous dénicherons quelque chose qui nous renverrait au passé ou peut-être aurons-nous envie de reprendre contact avec d'anciens contacts...


La quête intérieure

Cette Pleine Lune en Capricorne et en Maison 6 invite donc au bilan. D'autant plus avec l'arrivée de Mars en Bélier le 28 juin dernier, la vie jaillit puissamment. C'est pourquoi, si depuis quelques jours et dans les mois à venir, vous ressentez un besoin profond de vous isoler, de faire le point, d'enterrer certains vestiges du passé mais aussi de vous appuyer sur votre propre savoir-faire, sur ce que vous connaissez déjà si bien que c'est ça qui vous rend confortable voire énergique, cela est parfaitement normal. Il s'agit là de cesser de courir plusieurs lièvres à la fois et de faire le point. Cela entraînera, à terme, des renoncements nécessaires, on ne peut gravir les flancs de la montagne avec un sac-à-dos trop lourd. Par ailleurs, cette Pleine Lune va nous mettre face à notre propre impuissance - celle de l'ego - ce qui peut générer à terme de la culpabilité. À moins que cette même culpabilité ne soit présente depuis toujours et que le poids de ses chaînes ne permet plus aucune avancée. L'orgueil qui enfle peut aussi se faire ressentir comme si nous ne pouvions plus accepter les critiques et que notre popularité était en berne. En effet, la Lune est en quinconce à Mercure rétrograde en Cancer (d'où les sensations de tiraillement),ce qui entraine la recherche d'un refuge solitaire afin de ne plus être envahi par les idées et les certitudes des autres, reprendre du recul en somme. Aussi, appréhender ses ressentis - si toutefois nous ne nous y coupons pas - les faire siens voire de les exprimer à l'entourage, rédiger une lettre, se mettre en retrait comme pour mieux s'affirmer et se renouveler, couper court avec le monde extérieur pour s'explorer intérieurement, peuvent être des étapes nécessaires. Toute l'idée étant de se défaire du monde de la Lune qui retient l'enfant en son sein et à laquelle nous sommes inconsciemment attachés. Mercure est une invitation pour partir en quête d'exploration mais en Cancer et rétrograde, il s'agit de son propre monde et de ses images intérieures, de ses rêveries et fantasmes, beaucoup plus que d'être à la merci de ceux de son entourage.


Cette Pleine Lune en Capricorne invite à un travail de détachement et de prendre de la distance avec sa propre histoire et celle de sa lignée. Les difficultés à être en phase avec soi-même et mieux comprendre sa réalité intérieure atteste que tous les attachements réels ou symboliques nous rendent passifs et soumis. L'une des raisons pour lesquelles nous ne souffrons aucune critique en cette période, provient de cette prison que l'on s'est construit soi-même. Or le Capricorne, quand bien même, il invite ici au retrait - est un signe d'effort et de renoncements nécessaires. La Voie ne s'ouvre uniquement aux Hommes qui ne sauraient s'attarder à la facilité ésotérique ou qui s'en tiendraient essentiellement à ce qui a été entendu ou vu ça et là. Non, les Hommes en quête d'une communion avec l'Esprit savent mieux que quiconque ce que l'autonomie signifie réellement.



189 vues