Rechercher
  • Audrey Chevalier

Pleine Lune en Sagittaire : le peuple et les loups

Cette Pleine Lune a lieu en Sagittaire à une époque où Saturne et Pluton ont ouvert le bal des rétrogradations. Si l'on confère volontiers le pouvoir à Pluton et au Scorpion mais aussi au Taureau, le Sagittaire n'est pas en reste. Cependant, allons plus loin encore que la seule notion de pouvoir quand la conjoncture actuelle évoque davantage le phénomène de "possession."


La jouissance de la Matrice d'Eau

Nous pourrions nous glacer d'effroi devant le phénomène de "possession" car l'inconscient collectif est imprégné de notions dites paranormales. Cependant, la possession peut être plus rusée que la simple présence d'un esprit qui chercherait à nous envoûter ou pourrait nous conduire dans le royaume des morts. Non, ce que j'évoque là est davantage le reflux de notre libido ou énergie de vie par une décompensation généralisée et la projection. En effet, le Sagittaire évoque le savoir et dans une moindre mesure la quête de sens et de vérité qui sont des facteurs inhérents à notre survie humaine. Or en temps de crise, il n'existe plus réellement de vérité unique et c'est ainsi que tout un peuple développe une hystérie collective. Ainsi, les Hommes sont à la merci de ce qu'ils vont choisir de croire et de ceux auprès desquels ils souhaiteront se rallier. En outre, c'est ici que la notion de pouvoir en Sagittaire prend tout son sens. En effet, le Sagittaire est un centaure qui représente deux facettes du pouvoir : la partie cheval est le pouvoir brutal et instinctif quand la partie humaine, représente la canalisation de ce même pouvoir par la seule présence de la foi. Par ailleurs, et parce que l'humanité est encore connectée à sa dimension animale - la Matrice d'eau - seule la quête de jouissance prime, quitte parfois à vendre son âme au diable ou mettre sa santé à la roulette russe. Lorsque tout un collectif accepte de se soustraire à son animalité, cela est la preuve flagrante qu'il ne connait rien encore de la foi. C'est donc là que la possession et l'oubli de son âme interviennent.


La quête de sens

L'argument le plus fort pour soustraire un individu au bien commun, et d'autant plus en Sagittaire, c'est l'éthique. Mais allons plus loin encore : l'éthique du Sagittaire n'a rien à voir avec celle du Taureau où celui-ci la préserve pour son bien-être corporel. D'ailleurs, Uranus qui le visite depuis 2018 et en carré à Saturne Rétrograde nous rappelle que le dieu Science est tout puissant et que pour introduire son futur de force, il ne souffrira aucune limite. Non, l'éthique du Sagittaire est plutôt de l'ordre de la pratique afin que demeure une certaine cohésion sociale. Mais que fait-on d'un collectif qui renonce à sa jouissance matérielle pour retrouver la Voie de son Seigneur ? Sera-t-il frappé d'ostracisme ? Certainement car un tel collectif ne peut répondre à la demande du Noeud Sud en Sagittaire : s'en remettre à une idole tout de sens moral et d'idéologies retenus. Bien au contraire, le pèlerin qui revient en son centre devra tôt ou tard se délester des icônes y compris de ce qu'il nomme la quête de sens qui n'est en fait que l'expression d'une idéologie environnante. En effet, lorsque nous entrons dans le processus d'individuation la première étape est l'abolition de cette fameuse quête de sens. C'est donc là que l'âme, l'inconscient personnel et l'Inconscient Universel agissent de concert. Le pèlerin subit une sorte de remise à niveau qui peut se traduire par une Nuit Obscure de l'Âme et qui vont lui permettre à terme de développer le sens de la foi. Une telle épreuve consiste à se défaire de la jouissance de la Matrice d'eau ainsi que de toutes formes de connaissance ou de philosophie, pour accéder à l'exploration du Coeur. Et cela tombe bien, car le Noeud Nord en Gémeaux, en conjonction au Soleil et qui exige un dépouillement du savoir, nous rappelle que le contact avec le Soi est possible que si l'on abandonne toute notion d'asservissement. De même, et comme dans un écho, l'opposition exacte Mars-Pluton nous indique toute l'importance d'utiliser ses énergies dans un but plus significatif et à fortiori moins en prise avec la quête de jouissance éternelle.


Les astres, je le rappelle, n'influencent pas ! Leur conscience est plus développée que la nôtre ici bas et n'interfère en rien dans notre libre-arbitre ; d'ailleurs nous sommes les seuls êtres dans l'Univers à être doté d'un libre-arbitre. En revanche, ils mettent en lumière la relation des Hommes avec la Conscience Universelle. C'est pourquoi, la peur que nous ressentons et qui se calque sur nos habitudes quotidiennes actuellement ou qui nous tenaille le ventre, n'est que l'expression d'une Puissance Divine qui gronde non pas comme une sentence à venir mais comme l'expression de notre Grandeur.


85 vues0 commentaire