Rechercher
  • Audrey Chevalier

Pleine Lune en Verseau : la certitude de l'autre

2020... Aurons-nous de cesse d'évoquer cette année comme un virage conséquent sur de bon nombre de domaines ? Alors que la lunaison de juin et le début de celle-ci mettait encore en lumière la triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton, la Pleine Lune en Verseau va agir comme un contre-pied.


Un peu d'astrologie mondiale

Lors de cette Pleine Lune, Saturne et Pluton se rapprochent tant et plus, renforçant ainsi leur conjonction. Je dois émettre ici un point qui m'interpelle car certains astrologues associent à tort les épidémies et pandémies de virus telles que nous la connaissons présentement à l'aune de Saturne et de Pluton. Aussi, Saturne et Pluton ne détiennent aucune fonction de transmission pathogène, cela est l'affaire de Neptune et quand bien même ce dernier est assez complexe, nous ne pouvons aucunement éviter ses tsunamis ! Non, le symbolisme de Pluton, déjà beaucoup plus obscur et subtil, est de manifester le pouvoir quand celui de Saturne est de permettre l'incarnation de ce même pouvoir et son développement dans les hiérarchies. Si Pluton est canalisé par l'ego collectif, c'est donc un esprit vindicatif qui s'installe dans les moeurs, en témoignent la première et seconde guerres mondiales, la guerre d'Irak en 2003 qui menaçait déjà en 2002 (d'où la confusion astrologique et de date avec l'épidémie de SRAS même si les habitants de certains cantons chinois étaient assignés à résidence), la France sous Vichy dont nous revivons les mémoires et dont nous répétons les schémas présentement. Le rendez-vous Saturne-Pluton va donc mettre en lumière la peur qui engendrera à son tour, théories du complot, doute de l'autre et totalitarisme. Saturne et Pluton véhiculés par l'ego humain divise pour mieux régner et entretiennent le déni, la crainte de la communauté différente de la nôtre ou du voisin de palier dont certains sont prêts à dénoncer... Comme en France sous Vichy puis sous l'Occupation (Saturne et Pluton étaient en carré en 1939). Mais une fois de plus, cela ne se passe ainsi seulement si les énergies planétaires sont filtrées par l'ego dysfonctionnel. Plus nous nous engagerons sur la Voie et plus les mouvements célestes seront vécus avec davantage d'harmonie et de lâcher-prise ; ils permettent ainsi d'incarner la puissance de l'âme. Saturne et Pluton ne possèdent donc aucune visée destructrice mais ils sont très représentatifs des mémoires de guerre, de peur et de survie tant que nous serons en marge de nous-mêmes.


Croire en l'Autre

La présence de la Lune en Verseau et en maison VIII arrive en contre-pied de l'énergie Saturne-Pluton. En effet, et comme il a été mentionné lors des précédents posts, les souffrances actuelles, les burn-out, la fatigue sont liés à cette survie même inconsciente mais aussi à l'âme des aspirants qui s'éveillent et mettent ainsi en veille la personnalité humaine (ou l'ego) . Un tiraillement intérieur est toujours à redouter car l'âme détient des projets fous ou qui apparaissent irréalisables pour le commun des mortels. Plus encore, la maison VIII est très représentative des énergies en provenance du collectif et qui atteignent tout le monde. Le premier réflexe de la maison VIII lorsque nous ne savons canaliser ses messages, est la méfiance de l'autre alors qu'elle en appelle justement à produire en confiance avec lui. Cet état pourrait s'appliquer aux âmes jumelles : quand bien-même notre Autre ne vas pas dans la direction que nous souhaitons qu'il/elle prenne en apparence, nous devons apprendre à lui faire confiance dans l'ensemble de ses choix. En effet, la maison VIII est une invitation à la transformation profonde et bouleversante mais qui sévit tant que nous refusons l'inéluctable mutation intérieure. La maison VIII déviée par l'ego, exige de l'autre qu'il soit exactement comme nous l'attendons empêchant ainsi les schémas intérieurs d'être fluidifiés. Dans certaines situations, la maison VIII fait vivre des événements difficiles ou des échecs car l'incapacité à faire le deuil d'une relation par exemple, bloque le processus d'évolution. La vie a donc recours à une poussée jaillissante de l'âme afin d'expulser le bouchon karmique qui entrave l'élévation. C'est une des raisons pour lesquelles tant d'âmes jumelles souffrent de leur relation et s'accrochent à leur Autre désespérément car une part inconsciente nie la transition et ne peut accueillir ainsi le rôle qu'elles doivent incarner. Par là même, cette période est propice aux retours des héritages transgénérationnels comme si les fantômes du passé exigeaient une dernière danse avant leur élévation et la nôtre.C'est pourquoi, cette Pleine Lune détient quelque chose d'archaïque et exige le trépas des patterns. Aussi, Uranus en carré va agir comme un détonateur, il est la paire de ciseaux qui coupe le cordon, il est la rupture essentielle pour favoriser la croissance spirituelle individuelle et collective comme si les héritiers et les âmes aspirantes que nous sommes, faisaient office de renouvellement dès à présent.


L'expansion solaire intérieure se vit progressivement. Nous ne pouvons approcher les feux de notre divinité sans réellement renforcer nos corps. Par ailleurs les énergies de peur actuelles proviennent de l'astral comme en témoigne la maison VIII. Aussi, les âmes aspirantes ont souvent ce choix à faire pour basculer sur la Croix du Disciple : enrayer toutes les formes de peur et de manque (Saturne et Pluton, c'est aussi l'avidité) en travaillant directement sur les émotions. Pour les âmes jumelles sur la Voie, il n'est pas rare de se sentir un peu anxieux à cette époque, cela provient de l'évolution des âmes mais aussi des informations en provenance de l'Autre et dont il/ elle ne saurait se défaire ou bien encore, de cet amour dont nous ne comprenons pas encore tous les ressorts...








177 vues